Qu’est-ce qu’un blog?

De prime abord, reconnaissons avec Desavoye, Ducamp, De Mazenod et Moisant que « Définir ce qu’est un blog n’est pas simple[1]». Pour ces auteurs, cette difficulté est liée au fait que « les blogs sont à la fois un outil et un phénomène aux multiples facettes[2]». Annabelle Klein quant à elle, souligne la « difficulté d’articulation du technique et du social (usages)[3]» en ce qui concerne les essais de définition du blog.

Il existe en effet, des auteurs qui préfèrent mettre l’accent sur les caractéristiques techniques du blog quand ils définissent ce qu’est un blog. C’est le cas d’Aboubakar Sadikh Ndiaye qui définit le blog comme étant un : « Site collaboratif propre au web 2.0. L’affichage des billets se fait du plus récent au plus ancien dans un contexte de diffusion d’actualités. Les internautes peuvent participer en postant des commentaires. Le mot «blog» est la contraction de weblog, «log» signifiant journal d’événements, dans le langage informatique.[4]» De la sorte, un blog est « envisagé comme un journal en ligne, un carnet de bord sur Internet[5]». C’est également un « Site sur la toile, souvent personnel, présentant en ordre chronologique de courts articles ou notes, généralement accompagnés de liens vers d’autres sites. (…) La publication de ces notes est généralement facilitée par l’emploi d’un logiciel spécialisé qui met en forme le texte et les illustrations, construit des archives, offre des moyens de recherche et accueille les commentaires d’autres internautes.[6]» Matthieu Paldacci s’inscrit dans le même ordre d’idée. Pour lui, « Les weblogs, ou plus simplement blogs, sont des carnets de bord obéissant à un format technique de publication sur internet caractérisé par une succession de posts ou entrées successifs datés accessibles à tous. Ces posts peuvent contenir aussi bien du texte que des documents au format numérique (photographie, musique, extraits vidéo…) ou des liens hypertextuels. Les blogs présentent un blogroll (ensemble des liens hypertextes en direction d’autres blogs fréquentés et appréciés) et un système de commentaires (système permettant aux lecteurs, blogueurs ou non, de réagir à une entrée et de la commenter) qui sont le support de la dimension communautaire de ce format technique de publication.[7]» Thomas Parisot quant à lui, définit le blog par l’équation suivante : « Site perso + web 2.0 = blog[8]».

D’autres auteurs comme Patrick Djossou mettent quant à eux, en exergue l’aspect social en termes d’usage au détriment de l’aspect technique dans leurs définitions du blog. Djossou définit le blog comme étant : « un journal de bord, publié sur Internet par une ou plusieurs personnes, et mis à jour fréquemment. On peut y raconter sa vie, ses envies, ses loisirs et ses plaisirs, ses désirs et ses délices, ses supplices et ses supplications. On y publie et on y partage des opinions, des photos, des poèmes, des recettes de cuisine…[9]» En d’autres termes, « un blog est un condensé, ou un recueil de tout ce qu’on a envie de dire sur Internet. Ainsi, vous avez la possibilité de rédiger des articles, des messages, tout en intégrant des photos, des vidéos et des pièces jointes. Du coup, il est devenu une sorte de journal intime destiné à la communauté de la toile.[10]» soutient Jean Claude Abalo. Le lexique d’information communication renchérit en affirmant qu’un blog est un : « site personnel libre d’accès, en principe, et dont l’auteur – ou l’éditeur -, le blogueur (en anglais : blogger) s’exprime sur un sujet ou dans un domaine quelconque, comme s’il s’agissait d’un journal intime, espérant ainsi rencontrer un public qui partage ses centres d’intérêt.[11]» Sur la question du blog vu comme un journal intime, Anne-Claire Orban affirme qu’« au fil de son appropriation, le blog journal intime s’est transformé en un site personnel sur lequel créations artistiques, états d’âme, débats philosophiques ou d’actualité, partage d’expériences, témoignages sont publiés.[12]»

A cet effet, Sébastien Rouquette préfère parler de blog extime plutôt que de blog journal intime pour les deux raisons suivantes : «

  • Elle (la notion de blog extime) insiste plus sur la démarche d’exposition publique de la vie privée, volontaire et consciemment intégrée dans les billets rédigés. (…)
  • cette notion « d’extimité », intègre plus fortement le caractère central de l’interactivité, des réactions des internautes dans le contenu des sites.[13]»

Partageant cet avis de Rouquette, il est souhaitable à mon avis de faire fi de l’aspect journal intime du blog puisqu’au fond, par le fait d’être diffusé sur internet, les articles d’un blog ne sont pas tenu secret et strictement privé. Ce pourquoi et au vu de ce qui précède, je propose la définition suivante: « un blog est un site web ou journal en ligne dont la création ne nécessite pas de connaissances informatiques car créer gratuitement à partir de plateformes exclusivement dédiées à cela, détenu par une ou plusieurs personnes pouvant s’exprimer sur des sujets de tous ordres dans des articles qu’ils mettent à la disposition des internautes aux fins d’être lus ou commentés. »

Cet article est un extrait de Contribution à l’analyse de la blogosphère ivoirienne

[1] Benoît Desavoye, Christophe Ducamp, Xavier De Mazenod et Xavier Moisant, Les blogs : nouveaux médias pour tous, Paris, M2 Editions, 2005, p.18.

[2]Ibid.

[3]KLEIN Annabelle (dir), Objectif blogs! : Explorations dynamiques de la blogosphère, Paris, L’Harmattan, 2008, p.11.

[4]Aboubakar Sadikh Ndiaye, Lexique 2.0. 1000 mots et expression de la civilisation 2.0, http://www.osiris.sn///IMG/pdf/LEXIQUE_VOLUME_1_FINAL.pdf, consulté le 21/07/2014.

[5]Annabelle Klein, Op. cit., p.9.

[6]Journal Officiel de la République Française, 20 mai 2005, n° 116, texte n° 98, p.8803.

[7]Matthieu Paldacci, « Le blogueur à l’épreuve de son blog », Réseaux, 2006/4, N° 138, p.75.

[8]Thomas Parisot, Réussir son blog professionnel. Image, communication et influence à la portée de tous, 2ème édition, Paris, Eyrolles, 2010, p.10.

[9]Patrick Djossou, « Usages et perspectives des blogs en Afrique de l’Ouest : cas du Sénégal », Enjeux et usages des TIC en Afrique : Les médias entrent dans le débat, Institut Panos Afrique de l’Ouest, Avril 2007, p.212.

[10]Jean-Claude Abalo, « Quel avenir pour le blog en Afrique ? », Usages innovants des TIC en Afrique La presse au cœur de l’analyse, Institut Panos Afrique de l’Ouest, Novembre 2008, p.72.

[11]Francis Balle (dir.), Lexique d’information communication, Paris, Dalloz, 2006, p.40.

[12]Anne-Claire Orban, « Cher journal, cher blog… », La lettre de l’enfance et de l’adolescence, 2005/3, N° 61, p.31.

[13]Sébastien Rouquette, « Les blogs « extimes » : analyse sociologique de l’interactivité des blogs », tic&société, Vol.2, n°1, 2008, p.113.

Publicités

Publié le août 5, 2015, dans Blogosphère, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Ajoutez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :