BONOUA E-SCHOOL TIME 2014 / Mlle Elodie Yao, présidente du comité d’organisation : « Ce sont des occasions qu’il ne faut pas rater même quand on pense savoir, c’est toujours bien de participer à ce genre d’activité. »

   Le Bonoua E-School Time 2014 (BEST 14) aura lieu du 4 au 6 septembre 2014. A quelques semaines de l’événement, Mlle Elodie Yao, présidente du comité d’organisation du BEST 14 a bien voulu dans cette interview nous fournir d’amples informations sur cet événement tant attendu par la communauté web de Côte d’Ivoire.

Emmanuel Dabo : Qu’est-ce que le BEST ?

Elodie Yao : Le BEST est une plateforme événementielle, à travers l’E-School, qui forme et sensibilise aux usages citoyens d’Internet et des médias. Nous essayons de mettre en union Internet et le quotidien des populations. Chaque année, nous allons dans une ville de l’intérieur du pays et les thèmes diffèrent selon les réalités de la ville. Nous leur partageons notre expertise dans le domaine de l’Internet et leur présentons des outils pour mieux utiliser Internet dans leur quotidien.

Cette année, nous allons à Bonoua. Le thème est ¨Internet pour tous¨. Ici, notre but est de sensibiliser et former les jeunes de Bonoua à un usage utile et sain d’Internet. Nous savons tous que Bonoua a été miné par le phénomène du broutage. Nous présenterons à nos jeunes frères d’autres alternatives. Vu que le but c’est de gagner sa vie, gagner de l’argent, nous leur montrerons comment gagner leur vie avec Internet mais sainement.

Emmanuel Dabo : Vous étiez également la présidente du comité d’organisation du BEST 2013. Quelle appréciation faites-vous des précédentes éditions du BEST ?

Elodie Yao : Nous sommes à la 4ème édition. Il y a eu la 1ère édition à Abidjan, en 2011 autour de l’open source, de tous les outils gratuits qu’il y a sur Internet selon le métier qu’on exerce. En 2012, nous étions à l’INPHB de Yamoussoukro autour du thème « la formation sur l’ère du web ». En 2013, à Bouaké sur le thème ¨Médias et citoyens¨. Là, nous avons rapprochés les journalistes des étudiants. Nous avons sensibilisé également les journalistes à s’approprier les médias sociaux afin de faciliter une interaction avec ses lecteurs. 2014, nous serons à Bonoua, sur demande d’un fils de la ville qui a participé au BEST 2013.

Aujourd’hui, l’union des journalistes de Bouaké a un site internet. Nous sommes toujours en contact avec les étudiants des précédentes éditions. Certains ont ouvert des blogs. Nous continuons de les coacher. L’impact est visible et réel. C’est ma satisfaction.

Emmanuel Dabo : Si je vous suis bien, le BEST se déroule autour d’un thème. Celui de 2014 est : Internet pour tous. Pourquoi ?

Elodie Yao : L’accessibilité à Internet a été reconnue comme un droit fondamental. Nos gouvernants mettent en place des politiques pour améliorer l’accessibilité à Internet. Il y a des opérateurs économiques qui mettent en place des salles internet dans les lycées et collèges, offrent des ordinateurs … et même l’ARTCI (Agence de Régulation des Télécommunications de Côte d’Ivoire) parle d’émergence par les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication). Cela est bien. Mais en tant que praticien du web nous sommes bien placés pour aller à la rencontre des populations et leur montrer l’intérêt de l’utilisation de l’Internet, pour tous, quelle que soit son activité. Nous allons donc à cet effet, réunir les acteurs du web et la jeunesse de Bonoua. Nous avons aussi appris qu’un professeur d’université a développé un logiciel de traduction en Abouré. C’est quelque chose de fantastique ! Nous verrons ensemble comment Internet peut aider à mettre en valeur leur culture Abouré.

Emmanuel Dabo : De façon concrète, à quoi doit s’attendre le participant au BEST 14 ?

Elodie Yao : Le jeudi 4 septembre à 09h, un panel d’ouverture sur le thème ¨Internet pour tous, quel intérêt ?¨ se tiendra au Foyer des jeunes. A partir du jeudi après-midi, commencent les ateliers pratiques et conférences, à l’ISTCJF, jusqu’au 06 septembre.

Il y a un atelier réservé aux femmes que nous avons appelé ¨GoTIC (Femmes et TIC) ¨, un autre parlera d’ ¨Agriculture et TIC¨, de ¨Mobile et TIC¨… mais aussi « emploi, éducation et TIC ». Le samedi 6 septembre matin, nous avons notre traditionnelle conférence sur l’entrepreneuriat. Les jeunes pourront au cours de ces échanges poser leurs diverses préoccupations sur le sujet.

Cette année, la remise du prix des vainqueurs du concours E-voir Blog Awards (EBA) 2014 sera faite au BEST, le samedi 06 au soir et nous terminerons le BEST par un bal poussière.

Emmanuel Dabo : C’est un programme alléchant qui ma foi suscite l’envie de ne pas se faire conter l’événement. Cependant, il est important de savoir comment participer au BEST 14 ?

Elodie Yao : La participation au BEST 14 est gratuite. Il faut juste s’inscrire en ligne. Les frais de transport et d’hébergement sont à la charge des participants. Pour ceux qui iront d’Abidjan, il aura un convoi au prix de 2.000 Francs CFA à partir de St Jean de Cocody. Les frais d’hébergement partent de 7.000 à 18.000 Francs CFA la nuit. Un internat propose le lit à 2.000 Francs CFA par jour. Nous prenons en charge tous les déjeuners. Le panel d’ouverture se tiendra au foyer des jeunes de Bonoua et les ateliers à l’ISTCJF, une école privée de Bonoua. Vous pouvez retrouver toutes ces infos sur le site internet de l’Agence E-voir : http://e-voir.net/best14/. Nous suggérons à tous de s’inscrire en ligne afin d’avoir un badge personnalisé et cela nous permettra de bien organiser des aspects pratiques comme le déjeuner. Donc, invitation à tout le monde de s’inscrire en ligne.

Emmanuel Dabo : Notre entretien tire à sa fin. Vous avez la parole pour un appel à lancer.

Elodie Yao : Je vous remercie pour cette promotion du BEST 14 que vous faites. Le BEST 14, ce n’est pas seulement l’agence E-voir mais c’est toute la communauté web qui rencontre la jeunesse de Bonoua. Ce sont des praticiens, des experts dans leur domaine, qui acceptent volontairement de se rendre disponible pendant trois jours, pour échanger, partager leur expérience et connaissance gratuitement. Ce sont des occasions qu’il ne faut pas rater même quand on pense savoir, c’est toujours bien de participer à ce genre d’activité. A la jeunesse de Bonoua, je dirais de ne pas se faire raconter l’événement.

 

Bonoua E-School Time 2014 de Emmanuel Dabo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Publicités

Publié le août 20, 2014, dans Actu, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

Ajoutez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :