Les principes de bases du web 2.0

   Tim O’reilly dans son article « What is web 2.0 ?[1]» a élaboré les principes du web 2.0. Ces principes sont au nombre de sept et sont les suivants :

  1. Le web en tant que plate-forme

On passe d’une collection de sites web à une plateforme informatique à part entière, fournissant des applications web aux utilisateurs.

  1. Tirer parti de l’intelligence collective

Dans cette nouvelle vision, l’implication des utilisateurs dans le réseau devient le facteur-clé.

  1. La puissance est dans les données

Dans l’univers d’internet, on a déjà pu voir un certain nombre de cas dans lesquels le contrôle des données amène dans un premier temps la domination du marché puis au profit. Au delà du seul niveau des applications, la compétition entre les grandes firmes du web se porte au niveau de la possession de données stratégiques afin de se placer en intermédiaire privilégié auprès des utilisateurs. La course pour la possession de données stratégiques a déjà commencé : positionnement, identités, calendriers d’événements, identifiants de produits… Dans bien des cas, là où il y a un coût pour construire une base de données, il y a l’opportunité de créer un support pour des services à valeur ajoutée avec une source unique de données. Souvent, le gagnant sera la société qui atteindra la première une masse critique de données par agrégation des utilisateurs et convertira cet avantage en services. O’Reilly envisage un mouvement « des données libres » s’opposer peu à peu à l’univers des données propriétaires. De même alors que les logiciels libres se sont opposés aux logiciels propriétaires, on voit apparaître des « données libres » s’opposant aux « données propriétaires » à travers des initiatives comme Wikipédia, la licence Creative Commons.

  1. La fin des cycles de release

Les utilisateurs doivent être traités comme des co-développeurs, en référence aux pratiques de l’open-source (même si le logiciel dont il est question ne doit pas forcément être open source). Le dicton de l’open-source « livrer tôt et livrer souvent » se transforme en une position encore plus radicale. On passe ainsi de la notion de « logiciel produit » à celle de « logiciel service». Le produit est développé avec de nouvelles fonctionnalités apparaissant de manière mensuelle, hebdomadaire voire quotidienne. Aucune nouvelle version du produit ne sort mais une longue période de test, dite bêta, permet d’évaluer en tant réel l’efficacité de nouvelles fonctionnalités. L’observation en temps réel du comportement de l’utilisateur dans le but de voir quelles sont les nouvelles fonctionnalités utilisées, devient donc une nouvelle compétence centrale.

  1. Des modèles de programmation légers

La simplicité apparente des nouveaux services fait leur popularité et leur succès. C’est le cas par exemple des blogs. La mise en place de modèles de programmations légers permet la création de systèmes faiblement couplés dont l’intérêt repose sur la rapidité et la simplicité d’utilisation.

  1. Le logiciel se libère du PC

Une autre caractéristique du web 2.0 est que ce dernier tend à se libérer du PC qui ne devient plus un espace incontournable pour utiliser des logiciels. Ainsi voit-on apparaître avec les smartphones, des tentatives pour créer des « mobtop », des bureaux accessibles à partir de son téléphone mobile, la possibilité d’avoir accès à certaines applications et à ses données personnels via les appareils portables.

  1. Enrichir les interfaces utilisateur

En mettant en place des interfaces souples et légères.

[1] O’Reilly, Tim. « What is web 2.0 ? », http://www.oreillynet.com/Ipt/a/6228, consulté le 03/07/14

Licence Creative Commons
Les principes de bases du web 2.0 de Emmanuel Dabo est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.

Publicités

Publié le août 7, 2014, dans réflexions. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Ajoutez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :