SPECIFITES DES USAGES DES TIC EN AFRIQUE

« Les usages d’une technologie en général ne correspondent pas toujours à des formes d’appropriation imposées par la technologie concernée. Ils peuvent aussi traduire une instrumentalisation de celle-ci par les acteurs sociaux en vue de satisfaire des desseins précis qu’ils poursuivent dans un contexte socio-économique donné.[1] » Cela se vérifie en Afrique où les TIC sont utilisés pour « D’une part, la recherche de palliatifs aux carences d’un environnement politique et économique de pénurie. D’autre part, la quête permanente d’opportunités au sein d’un espace social de développement inégal. »[2] A cet effet, moult usages l’attestent et montrent des opportunités de développement à l’œuvre.

Usages dans l’éducation et l’enseignement :

On note les inscriptions scolaires et universitaires en ligne et la formation universitaire par voie de vidéo-conférence. L’Université virtuelle africaine (UVA) est illustrative de cet usage. Les Campus numériques francophones (CNF) sont également représentatifs de cet usage. Il s’agit de plates-formes technologiques spécialisées dans l’ingénierie pédagogique et fonctionnant en réseau. Ces campus numériques forment aux Nouvelles technologies des enseignants et des chercheurs. Ils constituent dans le champ francophone une initiative équivalente à l’UVA. Dans le cadre des Institutions de la Francophonie, le site de l’INTIF (www.intif.francophonie.org) donne l’accès à un fonds de documentation scientifique numérisé. Ce fonds est géré par le CIFDI (www.cifdi.francophonie.org) et est abondamment consulté par les universitaires africains. C’est le cas aussi pour la consultation documentaire via l’Internet, offerte aux médecins du tiers-monde par l’OMS. Celle-ci s’appelle Health InterNetwork Access to research Initiative. C’est un système de bibliothèque médicale en ligne, lancé en février 2002 par l’OMS et six des plus grands éditeurs mondiaux de journaux médicaux. Son objet est de permettre aux experts médicaux des pays en développement d’avoir accès, via l’Internet, à la littérature médicale qu’ils ne pouvaient obtenir jusque là qu’en payant un ou des abonnements à prix élevés.

Usages dans la recherche d’information d’utilité publique :

C’est le cas du réseau Afamin qui procure une information agricole par l’Internet, du réseau Ranet qui procure une information météorologique en zone rurale par combinaison de l’Internet et de la radio, du réseau Manobi de sécurité qui procure une information météorologique en haute mer par combinaison de l’Internet et du téléphone portable, du réseau REAO qui procure une information commerciale aux entreprises par courrier électronique et de Mediaterre (http://www.mediaterre.org/). C’est un système d’information mondiale francophone pour le développement durable. Il organise la collecte, le traitement et la diffusion des informations scientifiques et techniques ou non sur la gestion intégrée des ressources en eau. De plus, on peut citer JimbiMedia qui a pour objectif premier d’utiliser la technologie accessible des blogs pour donner une présence plus accrue en ligne aux voix africaines clés (créateurs, pionniers, universitaires, journalistes, etc.) à travers des blogs personnels qui pourraient facilement être mis à jour de partout au monde. Il existe également Netwel (Media Network for Elections, en anglais), les sites d’informations en ligne et de promotion de la culture africaine. Aussi, il faut ajouter que le succès des cybercafés en Afrique s’explique pour une bonne partie par le fait qu’ils constituent des points d’accès à l’information d’utilité publique.

La promotion commerciale via le Web et le téléphone mobile :

jumia.ci et aynid.com en sont des illustrations parfaites. Il existe également les groupes de vente via les réseaux sociaux numériques notamment facebook. La téléphonie mobile et l’Internet sont devenus des moyens de communications privilégiés pour bon nombre de commerçantes et fournisseuses ivoiriennes de produits vivriers. Elles s’appuient sur les TIC pour accroître la rentabilité de leur commerce et limiter les perturbations dans le circuit d’approvisionnement.

Les usages dans le domaine de la santé :

Nous avons des expériences pilotes de télé-médecine au Sénégal et en Ouganda. L’objet de la télé-médecine dans les pays en développement n’est pas de se substituer à la logistique hospitalière classique. Elle vise à pallier les défaillances de celle-ci en ce qui concerne la couverture médicale des populations qui ne bénéficient pas de cette logistique. Elle permet de rompre avec l’isolement des malades situés dans des zones difficilement accessible. Au Cameroun, l’on note l’invention d’une tablette numérique jouant le rôle d’électrocardiogramme.

Les usages dans le secteur politique :

En Afrique, l’informatique, l’Internet (sites d’information en ligne, réseaux sociaux numériques, blog, etc.) et le téléphone portable offrent à la société politique et civile des solutions qui facilitent une expression pluraliste des opinions. Ces outils offrent aussi des solutions pour l’organisation de la transparence électorale par l’informatisation des fichiers et pour le contournement de la censure politique. Par ailleurs, les journalistes ont utilisé les services de messagerie (SMS) des téléphones cellulaires pour assurer le suivi et communiquer les résultats des processus électoraux.

Les usages dans le secteur bancaire

Notons ici le mobile banking développé par les opérateurs de téléphonie mobile (orange money, mtn mobile money, flooz). Grâce à ces systèmes, les abonnés peuvent effectuer des transactions telles que l’ouverture d’un compte, les transferts d’argent et les paiements de facture. Ce sous secteur de la téléphonie mobile est en forte croissance en Côte d’Ivoire car, tout membre de la société quelque soit son niveau d’instruction peut facilement bénéficier de ce service.

Sources :

  • ERNST&YOUNG, juin 2009, L’Afrique en ligne. Enquête sur le développement des télécommunications, Travaux du Global Telecommunications Center du cabinet Ernst &Young.
    • Yam Pukri, 2009, Dynamiques et rôle économique et social du secteur informel des TIC au Burkina Faso, au Cameroun et au Sénégal, éléments méthodologiques pour une recherche sur la question, Yam Pukri, Burkina Faso.
    • World Bank, 2006, Information and Communications for Development, Global Trends and Policies
    • José Do Nascimento, Société numérique en Afrique
    • Jean-Michel LEDJOU, Mondialisation et diffusion des technologies en Afrique
    • « Panorama des usages des NTIC en Afrique » in Gabas J.-J. (s/d), 2004, Société numérique et développement en Afrique. Usages et politiques publiques, Paris, Karthala.
    • Dynamiques et rôles économique et social du secteur informel des TIC en Afrique de l’Ouest et du Centre Cas du Burkina Faso, du Cameroun et du Sénégal, septembre 2010
    • Institut Panos Afrique de l’Ouest – Avril 2007, Enjeux et usages des TIC en Afrique : Les médias entrent dans le débat
    • Institut Panos Afrique de l’Ouest, Novembre 2008, Usages innovants des TIC en Afrique : La presse au cœur de l’analyse
    • Farrell, Glen and Shafika Isaacs. 2007. Survey of ICT and Education in Africa: A Summary Report, Based on 53 Country Surveys. Washington, DC: infoDev / World Bank.
    • Alain François Loukou, « « Les TIC au service du développement en Afrique ». Simple slogan, illusion ou réalité ? », tic&société [En ligne], Vol. 5, n°2-3 | 2e sem. 2011 / 1er sem. 2012, mis en ligne le 18 juin 2012, URL : http://ticetsociete.revues.org/1047
    • Sous la direction de Misse MISSE et Alain KIYINDOU, Communication et changement social en Afrique et dans les Caraïbes Bilan et perspectives, les enjeux de l’information et de la communication
    • Adhepeau Julien Laurent Michel, « Sur les usages des social media et la gestion des relations publiques 2.0 au sein des collectivités locales de Côte d’Ivoire »

[1] José Do Nascimento, Société numérique en Afrique, p.232

[2] Idem, p.234

Publicités

Publié le décembre 27, 2013, dans réflexions. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Ajoutez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :